03.03.2019 – Inhabited holes

En bref

  • Date: Dimanche 03 mars 2019
  • Lieu:  Hamilton> Rotorua
  • Hébergement: Auberge>Auberge
  • Météo: Soleil –14°-27°
  • Activités: Route, Village fantastique
  • Parcours:  10’000 pas /  150 km
  • Satisfaction: 9/10

En détail

La programmation du jour est posée avec plusieurs échéances. Avant 10h00, prendre le petit-déjeuner, à 10h00, quitter la chambre, de 10h00 à 12h00 place aux leçons, puis à 12h00, quitter le backpacker d’Hamilton pour le village fantastique d’Hobbiton, près de la ville de Matamata.

L’après-midi sera donc consacré à la littérature de J.R.R Tolkien et plus particulièrement à la mise en scène de Peter Jackson de ces trilogies du Seigneur des anneaux et Le Hobbit. A 13h30, on prend place dans le bus menant au village des Hobbits, installé sur le domaine de la ferme de la famille Alexander. Dans un immense site vallonné et isolé, on se projette l’imaginaire Terre du milieu parmi des décors biens réels de la Comté.

Le nom Hobbit vient de la contraction de Hole (le trou) et Inhabit (habité). La visite guidée offre un parcours complet de ces différentes habitations jusqu’à Cul-de-sac, celle du personnage Bilbo, surplombée d’un énorme chêne artificiel. Pour clore le spectacle, on termine à la taverne du Green Dragon pour une bonne bière bien fraîche. Après cette belle découverte, une seule envie nous anime, celle de regarder rapidement les deux trilogies en version longue… et de lire la version originale de l’oeuvre pour continuer le voyage dans cette communauté légendaire.

Nous reprenons ensuite la route pour rejoindre en fin de journée la ville de Roturoa et son magnifique lac. Nous nous arrêtons au Backyard Inn, une auberge offrant plusieurs types d’hébergements pour accueillir les touristes au plus près des sols volcaniques et des bains bouillonnants naturellement.

En image

02.03.2019 – World Gardens

En bref

  • Date: Samedi 02 mars 2019
  • Lieu:  Hamilton
  • Hébergement: Auberge
  • Météo: Soleil –14°-27°
  • Activités: Jardin, Friperie
  • Parcours:  10’000 pas /  20 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

En ville, la nature n’est jamais loin en Nouvelle-Zélande. Avec un ciel parfaitement dégagé, nous visitons aujourd’hui les jardins d’Hamilton, l’attraction majeure de la plus grande ville non portuaire du pays.

Le parc offre un petit tout des jardins du monde au travers de plusieurs espaces dédiés à chaque style: japonais, anglais, indien, américain, chinois ou italien. D’autres aménagements sont consacrés aux décors et à l’art Maori, aux potagers, au modernisme ou aux souvenirs de l’époque coloniale.

Malgré le nombre de parcs et de jardins déjà parcourus durant notre voyage, celui-ci mérite un passage obligé pour sa diversité qui permet en peu de temps de s’évader au quatre coins du monde…

En image

26.11.2018 – Wood … you like?

En bref

  • Date: Lundi 26 novembre 2018
  • Lieu: Portland
  • Hébergement: Camping
  • Météo: Ensoleillé – 10-18°
  • Activités: Friperie, Jardin, Lagon, Bibliothèque
  • Parcours:  10’000 pas / 5 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Ce matin, le bleu du ciel traverse l’épaisse couche de nuage encore persistante au dessus de Portland. Les prévisions pour la journée semble néanmoins s’améliorer au fil des heures ce qui va nous permettre de visiter la ville et sortir de notre circuit des bibliothèques. En attendant la chaleur, on passe la matinée dans la campkitchen-veranda du camping en profitant de son excellente connexion WiFi.

En début d’après-midi, on part du  Visitor Center pour une boucle autour des principaux points d’intérêts. Face au port en eau profonde, idéalement situé entre Melbourne et Adelaïde, on observe les camions et les grues s’activant au chargement des cargos dont les marchandises issues du triangle vert partent en vrac à l’international. Des montagnes de copeaux de résineux et des piles de grumes s’accumulent dans la zone portuaire autour de la gigantesque fonderie d’aluminium d’Alcoa. Avec l’export massif de ses matières premières, les activités de transformation sont réalisées hors du sol australien, rendant ainsi l’économie du pays toujours plus dépendante des marchés.

Pour les matières textiles, on se dirige dans la friperie Lifeline Shop pour une consommation locale de seconde main. Les filles grandissent, certains des vêtements emmenés pour le voyage sont déjà trop étriqués pour continuer l’aventure.

On poursuit à pied la visite en empruntant la Walks Portland’s Pride qui présente les bâtiments historiques de la ville. En traversant la roseraie du Botanic Gardens on aperçoit le mythique Portland Cable Tram qui chemine le long de la côte. On rejoint ensuite le Fawthrop Lagoon propice à l’observation de nombreux oiseaux marins. En finissant cette boucle, on passe devant la bibliothèque très moderne qui offre encore de beaux espaces de relaxation et de travail avec une connexion WiFi à 2 Go … mais à 17h30 c’est la fermeture!

De retour au camping, on étudie le programme pour les prochains jours, on échange avec Derrick, qui travaille dans l’élagage des arbres sous les lignes électriques, puis à la tombée de la nuit un des campeurs nous indique que deux koalas font la sieste dans les eucalyptus du camping. On attendra donc la nuit pour les voir au grand jour…

En image

29.09.2018 – Les premières colorées

En bref

  • Date: Samedi 29 septembre 2018
  • Lieu:  Gatineau
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Soleil-Nuages-Averses / 10° à 16°
  • Activités: Visite du Parc Gatineau
  • Parcours:  10’000 pas / km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Ce matin, ce n’est pas vers les boutiques du centre Rideau que les filles se dirigent, mais à quelques centaines de mètres de notre logement, au Comptoir Saint-Vincent de Paul de Hull. Elles en ressortent habillées avec trois hauts sur mesure, le tout pour une douzaine de dollars!

On s’organise ensuite pour un déjeuner en plein air dans le Parc de la Gatineau à quelques kilomètres, pour admirer « les premières colorées ». En effet, c’est le premier week-end où les feuilles des arbres se panachent de rouge, marron, jaune ou vert. Nous commençons ainsi le spectacle au Lac Pink. Le tour se boucle en 2,5 km avec des panneaux présentant son écosystème et sa spécificité, dite méromictique.

Puis, nous enchaînons les belvédères du Parc pour atteindre celui de Champlain, avec une vue dominante sur la rivière Gatineau. Nous nous arrêtons finalement au Belvédère Etienne-Brûlé pour casser la croûte, il est déjà 14h00. Nous apercevons un Grand Pic, pas farouche du tout, en plein perçage d’arbre.

Après une première averse, on poursuit la ballade en voiture jusqu’au Lac Meech. Quelques habitations et de petites cabanes bordent le lieu entouré d’arbres aux premières couleurs d’Automne. Le soleil étant plus discret, nous partons en direction de la sortie du Parc.

De retour à Gatineau, c’est quartier libre. Repos et dictée pour les uns, jogging ou montage vidéo pour les autres.  Demain c’est le départ, nous serions bien restés une journée de plus pour d’autres sorties culturelles comme celle des Mosaïcultures exposées dans le Parc Jacques-Cartier de Gatineau ou celle du Musée canadien de l’Histoire … mais c’est une autre histoire!

En image

09.09.2018 – Queues-becs-oies et friperies

En bref

  • Date: Dimanche 09 septembre 2018
  • Lieu: Montréal
  • Hébergement: Airbnb4639 rue Fabre
  • Météo: Soleil / 8° à 22°
  • Activités: Parc Olympique, Parc La Fontaine, Friperie Eva B., Ville souteraine
  • Parcours:  21’042 pas / 13,8 km
  • Satisfaction: /10

En détail

Comme échauffement matinal, direction le Stade Olympique. Sur place, plusieurs événements sont proposés dont le Festival du numérique (Dreamhack), Les fermes du Québec, les classiques (Insectarium, Planétarium, Bio-dôme, Jardin botanique, …) 

Pourquoi s’enfermer quand le soleil nous accompagne? Notre choix est donc fait pour l’extérieur, la culture et le savoir-faire purement québécois.

Dégustations d' »ail music » ou de « blé d’Inde », projections, jeux et animations sont proposées gratuitement aux visiteurs. C’est la dernière journée à Montréal, on évite donc de « prendre racine ».

Le tour du stade nous permet de découvrir les structures olympiques développées sur ce site spectaculaire : Centre sportif, l’Observatoire, le Bio-dôme, le Planétarium, …

Pour les sportifs, les batteries sont à recharger ! Direction le parc « La Fontaine » pour un petit pique-nique populaire entre plan d’eau et manifestation du CSN.

Nous continuons l’après-midi, en abandonnant les parcs pour rejoindre les boutiques en tout genre, de la friperie incontournable (Eva B.) à la grande ville souteraine (complexe Desjardins, Place Ville Marie, Centre Eaton, …).

Un séjour à Montréal au pas de course … un peu court, mais vraiment ambiance montréalaise méga-agréable.

Ce soir, c’est encore Pauline en cuisine !Pommes au four à l’ail (music) et Aubergines-Féta.

En image