13.03.2019 – Heritage story

En bref

  • Date: Mercredi 13 mars 2019
  • Lieu: Nelson
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Nuageux-Soleil – 16°-25°
  • Activités: Marche, Parc
  • Parcours:  10’000 pas /  20 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

La journée commence par une escapade de bonne heure sur la Boulders Bank Scenic Reserve. C’est une langue de gros galets de plus de 12 kilomètres qui forme une barrière naturelle entre Tasman Bay et Nelson Haven. C’est un bel endroit pour prendre un bol d’air marin.

En revenant dans le centre de Nelson, on suit la direction menant au New Zealand Center Monument. Situé au sommet de la Botanical Hill, ce lieu fut un point de repère historique pour les premiers relevés géodésiques du territoire. Bien qu’il ne s’agissent pas du centre gravitationnelle du pays, l’accès à la colline est une promenade populaire avec un point de vue panoramique sur la ville et la baie de Tasman.

En milieu d’après-midi, nous nous rendons au Founders Heritage Park qui rassemble de nombreuses constructions historiques de la région de Nelson ayant été acheminée et conservée au sein d’un même site touristique retraçant l’histoire locale et le développement des diverses activités liées à l’exploitation forestière, les transports ferroviaires, les brasseurs ou les premières expéditions touristiques.

On termine notre séjour à Nelson avec le beau temps. Le centre-ville s’anime et les terrasses des rues piétonnes se remplissent rapidement … en espérant que cela continue pour la suite!

En image

12.03.2019 – Wet and see

En bref

  • Date: Mardi 12 mars 2019
  • Lieu: Nelson
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Pluie –12°-24°
  • Activités: Piscine
  • Parcours:  5’000 pas /  20 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Le 12 mars, c’est la Saint Justine! Pour fêter cela, on a passé une journée à ne rien faire… ou presque! Nous avons finalement trouvé LA paire de chaussure à son goût et à sa taille chez Rebel Sport!

Et, pour arroser cet évenement, nous avons encore la pluie … mais nous avons également pris des entrées pour le centre aquatique de Richemond afin de profiter des couloirs de nage, de la piscine à vagues. Au sauna, c’est l’occasion de rencontrer de nouveaux voyageurs qui, comme nous, se réfugient dans les bibliothèques ou les piscines pour faire face aux caprices de la météo.

En image

 

11.03.2019 – Interislander

En bref

  • Date: Lundi 11 mars 2019
  • Lieu: Wellington > Nelson
  • Hébergement: Auberge > Airbnb
  • Météo: Pluie –12°-24°
  • Activités: Bateau, Route
  • Parcours:  8’000 pas /  250 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Aujourd’hui, nous changeons d’île, en espérant trouver une météo plus clémente sur l’île du sud. Ce matin, on reste dans la grisaille mais la pluie s’est enfin arrêtée. Après avoir récupéré la voiture, nous chargeons les bagages pour prendre la direction du Terminal afin d’embarquer sur l’un des Ferry de la compagnie Interislander assurant la liaison régulière entre Wellington et Picton.

A 14h45, nous quittons le port à bord de l’Aratere, un des trois ferry assurant le roulement et le seul à disposer d’une plateforme d’observation sur la proue, suite à une transformation unique réalisée en 2011. En abordant la Fitzroy Bay à la sortie de la rade de Wellington, nous apercevons à bâbord le Pencarrow Head Lighthouse dans le brouillard et à tribord quelques dauphins joueurs.

La traversée du détroit de Cook s’avère très calme et après 1h30 de navigation, le soleil pointe son nez en abordant les côtes de l’île du sud et la Perano Whale Station. Pour terminer sa route vers Picton, le bateau navigue dans un passage étroit naturel dans lequel de nombreux élevages piscicoles se succèdent. Nous débarquons à Picton à 17h55 avec encore 1h30 de route pour rejoindre notre prochaine destination.

Nous traversons les paysages secs de la région de Marlborough et ses vignobles à perte de vue qui en fond la plus grande zone vinicole du pays. On reconnaît au passage l’enseigne Stoneleigh, exploitée par le groupe Pernod Ricard, dont nous avons déjà pu apprécier son merlot ou son pinot noir. A 20h00, nous nous installons au Palace, un grand logement Airbnb, en annexe d’une auberge de jeunesse au style colonial dans le centre de Nelson, dans la région de Tasman.

En image

 

PETIT TOUT du CAILLOU

Pour illustrer notre séjour sur le Caillou, de la Grande Terre aux îlots, de l’île des Pins aux  Loyautés, voici une revue synthétique des séquences capturées et assemblées par  Axelle.

En vidéo

PETIT TOUT de KANAKY

Pour illustrer notre séjour en Kanaky, de la Grande Terre aux îlots, de l’île des Pins aux  Loyautés, voici une revue synthétique des séquences capturées et assemblées par Lou-Ann.

En vidéo

08.02.2019 – Bozu Lifou

En bref

  • Date: Vendredi 08 février 2019
  • Lieu: Nouméa > Lifou
  • Hébergement: Airbnb > Camping
  • Météo: Soleil –22°-37°
  • Activités: Vol, Visites
  • Parcours:  8’000 pas /  250 km
  • Satisfaction: 9/10

En détail

L’alarme sonne peu avant 4h00, le soleil n’est pas encore levé. On prépare un petit déjeuner sommaire et après un brin de toilette, on charge la C3 avec les sacs, tentes et provisions. Le plein du véhicule effectué, on remet les clés à 5h15 à l’aéroport Magenta. On passe les bagages à l’enregistrement et on se retrouve dans l’unique salle d’embarquement avec deux portes ouvertes pour les îles des Loyauté, Lifou ou Maré Nous prenons la ligne directe pour Lifou dans un ATR-72 et seulement 40 minutes de vol.

Avant d’arriver, on survole l’île recouverte de forêt tropicale à perte de vue. Après l’atterrissage à 6h50 dans le nord de Lifou, on récupère les valises et une nouvelle C3 louées chez Javos. On prend ensuite rapidement la route pour rejoindre le sud-est de l’île en passant par la ville principale de Wé et la belle baie de Chateaubriand. On fait un stop chez Izis pour acheter une robe mission typique pour Justine. On poursuit la route vers Luëngoni où l’on découvre une grande plage déserte de sable farineux. Après un temps de repérage, on retrouve la trace de Noël Pia qui proposait vingt ans auparavant les sorties en bateau sur les îlots et les grottes. Vieux et malade, on s’installe finalement à quelques paillottes plus loin chez Hukekep au sud de Luëngoni.

A 11h00, les tentes montées face à la mer et les ventres pleins, on prend l’option de rouler pour se rafraîchir à l’air conditionnée et éviter de tous s’endormir pour le reste de l’après-midi. On continue donc au sud vers Mu en s’arrêtant dans la baies de Wadra puis aux falaises de Xodre. Sur les routes, on s’habitue à demander notre chemin car les panneaux de signalisation ne sont pas rare mais inexistant. On remonte à l’Ouest sur la baie de Drueulu pour passer quelques temps sur la plage puis on repart sur une piste pour rejoindre la très belle plage de Peng au sud de la baie du Santal.

Epuisés par cette première journée chargée, on rentre vers le camping de Luëngoni pour finir la soirée et faire connaissance avec de nouveaux voyageurs.

En image

 

07.02.2019 – Emblème mélanésien

En bref

  • Date: Jeudi 07 février 2019
  • Lieu: Nouméa
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Soleil –22°-37°
  • Activités: Musée
  • Parcours:  5’000 pas /  15 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

Depuis plusieurs jours, nous envisagions de visiter le Centre culturel ADCK inaugurée en 1998 en hommage à Jean-Marie Tjibaou. En fin de matinée, on se rend à Magenta dans le magnifique site conçu par l’architecte italien Renzo Piano. Sans climatisation, les courants d’airs créés par les nombreuses jalousies rendent la découverte très agréable, malgré la recrudescence de moustiques.

Plusieurs salles retracent l’histoire du développement de la culture kanak et océanienne, des origines à nos jours. Les événements culturels et politiques vécus par Tjibaou sont également mis en avant avec notamment une présentation de la première manifestation Mélanésia 2000 organisée en 1975 en Nouvelle-Calédonie. On poursuit la visite à l’extérieure dans les cases traditionnelles des provinces du nord, du sud et celles des loyautés, avec pour chacune d’elles des aspects spécifiques de construction ou de matériaux. Après le sentier menant à la statut de Jean-Marie Tjibaou surplombant l’ensemble des aménagements, on termine par le chemin botanique articulé autour de du mythe fondateur du premier homme, Téâ Kanaké.

En fin d’après-midi, Pauline et Justine se faufile au cinéma pour voir Pupille, tandis que les grandes se remettent aux devoirs. On termine la journée par un nouveau tri des affaires pour s’alléger au maximum afin d’être prêt à embarquer sur le tarmac de Magenta demain matin à la première heure.

En image

 

 

06.02.2019 – Le juste prie

En bref

  • Date: Mercredi 06 février 2019
  • Lieu: Nouméa
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Soleil –22°-37°
  • Activités: Bibliothèque, Visites
  • Parcours:  5’000 pas /  5 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Après notre tournée des médiathèques australiennes, nous ne pouvions pas passer à côté de la bibliothèque Bernheim de Nouméa. quitter Nouméa sans passer par sa bibliothèque. Le bâtiment de style colonial est constitué d’une charpente métallique de Gustave Eiffel. Sa construction fut lancée dans le cadre de l’Exposition universelle de 1900 à Paris, puis reconstruite quelque temps plus tard à Nouméa. Dans une atmosphère étouffante, les ventilateurs brassent l’air humide qui envahit les lieux. Avec les pluies de ces derniers jours et le soleil qui prend le relais, les sols gorgés d’eau dégage une chaleur accablante.

Après une bonne partie de la journée passée à étudier, on visite la galerie Arte Bello située à 200 mètres de notre appartement.  Galerie d’art, lieu d’exposition, fondation et centre culturel on découvre de magnifiques peintures traditionnelles de Calédonie et de Polynésie, des sculptures en bois de Gaïac à deux couleurs et des magnifiques photos imprimées sur papier aquarelle.

En fin d’après-midi, on s’élève dans la cathédrale Saint Joseph de Nouméa qui domine la ville avec ses deux grandes tours Ouest. On prend le temps de se recueillir pour ceux qu’on aime… et pour nous protéger du mal de dengue … qui sévit dans l’île. Amen.

En image