11.03.2019 – Interislander

En bref

  • Date: Lundi 11 mars 2019
  • Lieu: Wellington > Nelson
  • Hébergement: Auberge > Airbnb
  • Météo: Pluie –12°-24°
  • Activités: Bateau, Route
  • Parcours:  8’000 pas /  250 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Aujourd’hui, nous changeons d’île, en espérant trouver une météo plus clémente sur l’île du sud. Ce matin, on reste dans la grisaille mais la pluie s’est enfin arrêtée. Après avoir récupéré la voiture, nous chargeons les bagages pour prendre la direction du Terminal afin d’embarquer sur l’un des Ferry de la compagnie Interislander assurant la liaison régulière entre Wellington et Picton.

A 14h45, nous quittons le port à bord de l’Aratere, un des trois ferry assurant le roulement et le seul à disposer d’une plateforme d’observation sur la proue, suite à une transformation unique réalisée en 2011. En abordant la Fitzroy Bay à la sortie de la rade de Wellington, nous apercevons à bâbord le Pencarrow Head Lighthouse dans le brouillard et à tribord quelques dauphins joueurs.

La traversée du détroit de Cook s’avère très calme et après 1h30 de navigation, le soleil pointe son nez en abordant les côtes de l’île du sud et la Perano Whale Station. Pour terminer sa route vers Picton, le bateau navigue dans un passage étroit naturel dans lequel de nombreux élevages piscicoles se succèdent. Nous débarquons à Picton à 17h55 avec encore 1h30 de route pour rejoindre notre prochaine destination.

Nous traversons les paysages secs de la région de Marlborough et ses vignobles à perte de vue qui en fond la plus grande zone vinicole du pays. On reconnaît au passage l’enseigne Stoneleigh, exploitée par le groupe Pernod Ricard, dont nous avons déjà pu apprécier son merlot ou son pinot noir. A 20h00, nous nous installons au Palace, un grand logement Airbnb, en annexe d’une auberge de jeunesse au style colonial dans le centre de Nelson, dans la région de Tasman.

En image

 

10.03.2019 – Temps de breton

En bref

  • Date: Dimanche 10 mars 2019
  • Lieu: Wellington
  • Hébergement: Auberge
  • Météo: Pluie –12°-17°
  • Activités: Musée
  • Parcours:  8’000 pas /  5 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Pour notre dernier jour sur l’île fumante, ce sont les nuages de pluie qui nous accompagne encore aujourd’hui. Ironie du sort, on croise ce matin trois jeunes français en pleine action le long du port. Equipés d’un triporteur et de deux billigs au gaz, ces copains de vacances à l’île de Bréhat ont décidé de partager leur passion de la crêpes en plein milieu de la Nouvelle-Zélande. La petite entreprise Big Billig expérimente depuis quelques jours son concept. Le temps se prête déjà aux conditions idéales pour attirer les amateurs de galettes à la dégustation cette cuisine made in Breizh.

Après la crêpe, ce sont les spécialités internationales mexicaines et indiennes des foodtrucks installés près d’un petit marché qui nous attirent pour le déjeuner. C’est bon et c’est chaud, on retrouve le goût du voyage malgré la météo.

Pour l’après-midi, nous entrons dans le Te Papa Tongarewa, plus grand musée de la ville, avec ses six étages interactifs couvrant l’histoire du pays et ses vagues de migration, la culture Maori, le rôle de l’armée néo-zélandaise dans la seconde guerre mondiale, l’évolution de la nature endémique ou encore quelques oeuvres d’art contemporain et moderne.

Après avoir parcouru les six étages du musée, nous rentrons encore sous la pluie pour une dernière nuit au Wild Zebra de Wellington.

En image

09.03.2019 – Well in town

En bref

  • Date: Samedi 09 mars 2019
  • Lieu: Wellington
  • Hébergement: Auberge
  • Météo: Pluie –12°-17°
  • Activités: Musée, Piscine
  • Parcours:  15’000 pas /  12 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

Aucun changement climatique ce matin, la capitale reste arrosée et couverte d’un épais manteau nuageux. A 8h00, avant d’attaquer le petit déjeuner, nous déplaçons la voiture dans le quartier d’Oriental Bay hors de la zone de stationnement payant.

Etant donné le temps médiocre, c’est l’occasion pour les uns de poursuivre les études dans la salle commune de l’auberge, et pour les autres de visiter le musée de Wellington et la New-Zeland Portrait Gallery. Un peu déçus pas cette dernière, on découvre en revanche beaucoup d’histoires intéressantes sur la ville au Wellington Museum, avec notamment une salle retraçant la catastrophe maritime du Wahine en avril 1968 et les commémorations récentes des 50 ans du naufrage.

Dans l’après-midi, lors d’une accalmie, on parcourt les boutiques entre Victoria Street, Willis Street et Lambton Quay. Après avoir visité toutes les boutiques de chaussures, Justine ne trouve finalement pas chaussure à son pied!

En fin de journée, les jeunes rentrent à l’auberge tandis que nous prenons deux entrées adultes au Freyberg Pool and Fitness Center pour quelques longueurs et un peu de détente au hammam et au sauna … histoire de se rechauffer!

En image

 

08.03.2019 – Çà roule!

En bref

  • Date: Vendredi 08 mars 2019
  • Lieu: Taupo> Wellington
  • Hébergement: Auberge>Auberge
  • Météo: Pluie –12°-17°
  • Activités: Route
  • Parcours:  5’000 pas /  400 km
  • Satisfaction: 5/10

En détail

10h00, bye-bye Taupo! Nous quittons ce matin l’auberge Berkenhoff après avoir soigneusement complété la décoration murale avec nos petits messages à la mémoire de notre passage. C’est une belle journée pour rouler. En effet, rien à faire en extérieur aujourd’hui. Une dépression s’étant installée sur l’île, nous traversons le sud du plateau central sous des trombes d’eau. l’automne s’installe et les températures s’en ressentent vivement. Le thermomètre affiche un petit 14°C.

On laisse donc sans regret sur notre route le premier parc national de Tongariro enregistré au patrimoine mondial de l’UNESCO, ainsi que les villes touristiques Napier et Hasting sur la côte Est. Pour ne pas se laisser abattre, on fait escale à Taihape chez Oki Sushi le temps d’une pause déjeuner et d’un bon café.

Nous poursuivons donc au sud vers la pointe méridionale de l’île du Nord en longeant la mer de Tasmanie. Nous arrivons à Wellington vers 17h00 sans aucun bouchon dans notre sens. Nous passerons le week-end dans la capitale en s’installant dans une nouvelle auberge, le Wild Zebra Backpacker en plein centre-ville. Pratique pour visiter et faire des courses à toute heure, nous devrons en revanche abandonner la voiture plus loin dans une zone sans limite de stationnement…

En image