11.02.2019 – Revoilà Nouméa

En bref

  • Date: Lundi 11 février 2019
  • Lieu:  Lifou > Nouméa
  • Hébergement: Camping > Airbnb
  • Météo: Soleil –22°-32°
  • Activités: Bibliothèque, Vol, Boutique
  • Parcours:  5’000 pas /  260 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

C’est le tsunami ce matin à Löengoni, les tentes sont arrachées, le fil à linge envolé, les sacs retournés … dans le coffre de la petite C3. On fait nos aux revoirs à l’ensemble des campeurs et nous remercions Agathe pour son accueil et son temps passé à préparer le bougna avec nous.

Nous rejoignons le bourg de Wé pour passer une bonne heure à la bibliothèque avant de déjeuner sur le pouce à la Kaz à Jo, un petit snack tenu depuis 3 ans par Julien. Parés pour le décollage, nous prenons la direction de l’aérodrome pour 13h00 afin  de restituer notre véhicule et passer à l’embarquement. A Luecila, en sortant de Wé, nous jetons un dernier coup d’oeil à la baie de Chateaubriand, puis nous rejoignons Wanaham où notre avion est prévu à 13h50.

On quitte Lifou à l’heure avec quelques turbulences en cours de vol, mais à 14h30 nous sommes déjà à Nouméa attendus par notre agence de location habituelle. Avec 3 heures à attente pour récupérer notre prochain Airbnb, nous visitons les boutiques de l’anse Vata.

A 17h30, nous rencontrons Véronique qui nous attend à la vallée des colons pour nous remettre les clés de son duplex hyper classe et meilleur marché que les précédents! On  termine donc la soirée en nous installant de ce nouvel espace reposant avec comme  dîner, un cari de poulet préparer pour notre retour par Danielle, la maman de Sandra.

En image

 

08.02.2019 – Bozu Lifou

En bref

  • Date: Vendredi 08 février 2019
  • Lieu: Nouméa > Lifou
  • Hébergement: Airbnb > Camping
  • Météo: Soleil –22°-37°
  • Activités: Vol, Visites
  • Parcours:  8’000 pas /  250 km
  • Satisfaction: 9/10

En détail

L’alarme sonne peu avant 4h00, le soleil n’est pas encore levé. On prépare un petit déjeuner sommaire et après un brin de toilette, on charge la C3 avec les sacs, tentes et provisions. Le plein du véhicule effectué, on remet les clés à 5h15 à l’aéroport Magenta. On passe les bagages à l’enregistrement et on se retrouve dans l’unique salle d’embarquement avec deux portes ouvertes pour les îles des Loyauté, Lifou ou Maré Nous prenons la ligne directe pour Lifou dans un ATR-72 et seulement 40 minutes de vol.

Avant d’arriver, on survole l’île recouverte de forêt tropicale à perte de vue. Après l’atterrissage à 6h50 dans le nord de Lifou, on récupère les valises et une nouvelle C3 louées chez Javos. On prend ensuite rapidement la route pour rejoindre le sud-est de l’île en passant par la ville principale de Wé et la belle baie de Chateaubriand. On fait un stop chez Izis pour acheter une robe mission typique pour Justine. On poursuit la route vers Luëngoni où l’on découvre une grande plage déserte de sable farineux. Après un temps de repérage, on retrouve la trace de Noël Pia qui proposait vingt ans auparavant les sorties en bateau sur les îlots et les grottes. Vieux et malade, on s’installe finalement à quelques paillottes plus loin chez Hukekep au sud de Luëngoni.

A 11h00, les tentes montées face à la mer et les ventres pleins, on prend l’option de rouler pour se rafraîchir à l’air conditionnée et éviter de tous s’endormir pour le reste de l’après-midi. On continue donc au sud vers Mu en s’arrêtant dans la baies de Wadra puis aux falaises de Xodre. Sur les routes, on s’habitue à demander notre chemin car les panneaux de signalisation ne sont pas rare mais inexistant. On remonte à l’Ouest sur la baie de Drueulu pour passer quelques temps sur la plage puis on repart sur une piste pour rejoindre la très belle plage de Peng au sud de la baie du Santal.

Epuisés par cette première journée chargée, on rentre vers le camping de Luëngoni pour finir la soirée et faire connaissance avec de nouveaux voyageurs.

En image

 

07.02.2019 – Emblème mélanésien

En bref

  • Date: Jeudi 07 février 2019
  • Lieu: Nouméa
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Soleil –22°-37°
  • Activités: Musée
  • Parcours:  5’000 pas /  15 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

Depuis plusieurs jours, nous envisagions de visiter le Centre culturel ADCK inaugurée en 1998 en hommage à Jean-Marie Tjibaou. En fin de matinée, on se rend à Magenta dans le magnifique site conçu par l’architecte italien Renzo Piano. Sans climatisation, les courants d’airs créés par les nombreuses jalousies rendent la découverte très agréable, malgré la recrudescence de moustiques.

Plusieurs salles retracent l’histoire du développement de la culture kanak et océanienne, des origines à nos jours. Les événements culturels et politiques vécus par Tjibaou sont également mis en avant avec notamment une présentation de la première manifestation Mélanésia 2000 organisée en 1975 en Nouvelle-Calédonie. On poursuit la visite à l’extérieure dans les cases traditionnelles des provinces du nord, du sud et celles des loyautés, avec pour chacune d’elles des aspects spécifiques de construction ou de matériaux. Après le sentier menant à la statut de Jean-Marie Tjibaou surplombant l’ensemble des aménagements, on termine par le chemin botanique articulé autour de du mythe fondateur du premier homme, Téâ Kanaké.

En fin d’après-midi, Pauline et Justine se faufile au cinéma pour voir Pupille, tandis que les grandes se remettent aux devoirs. On termine la journée par un nouveau tri des affaires pour s’alléger au maximum afin d’être prêt à embarquer sur le tarmac de Magenta demain matin à la première heure.

En image

 

 

06.02.2019 – Le juste prie

En bref

  • Date: Mercredi 06 février 2019
  • Lieu: Nouméa
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Soleil –22°-37°
  • Activités: Bibliothèque, Visites
  • Parcours:  5’000 pas /  5 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Après notre tournée des médiathèques australiennes, nous ne pouvions pas passer à côté de la bibliothèque Bernheim de Nouméa. quitter Nouméa sans passer par sa bibliothèque. Le bâtiment de style colonial est constitué d’une charpente métallique de Gustave Eiffel. Sa construction fut lancée dans le cadre de l’Exposition universelle de 1900 à Paris, puis reconstruite quelque temps plus tard à Nouméa. Dans une atmosphère étouffante, les ventilateurs brassent l’air humide qui envahit les lieux. Avec les pluies de ces derniers jours et le soleil qui prend le relais, les sols gorgés d’eau dégage une chaleur accablante.

Après une bonne partie de la journée passée à étudier, on visite la galerie Arte Bello située à 200 mètres de notre appartement.  Galerie d’art, lieu d’exposition, fondation et centre culturel on découvre de magnifiques peintures traditionnelles de Calédonie et de Polynésie, des sculptures en bois de Gaïac à deux couleurs et des magnifiques photos imprimées sur papier aquarelle.

En fin d’après-midi, on s’élève dans la cathédrale Saint Joseph de Nouméa qui domine la ville avec ses deux grandes tours Ouest. On prend le temps de se recueillir pour ceux qu’on aime… et pour nous protéger du mal de dengue … qui sévit dans l’île. Amen.

En image

 

 

05.02.2019 – 5 mois à 5

En bref

  • Date:  Mardi 05 février 2019
  • Lieu: Nouméa
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Nuageux-Soleil-Pluie –22°-30°
  • Activités: Visite, Etudes
  • Parcours:  5’000 pas /  5 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Si cinq kilomètres à pied ça use les souliers, imaginez cinq mois à voyager … ça use aussi les sous liés … alors pour garder le pied léger et la santé, on ralentit un peu le rythme pour se ressourcer et prendre le temps de travailler.

En début d’après-midi, on s’arrête par hasard à côté de l’écopanier. Ce magasin propose des produits locaux cultivés dans le respect de l’environnement et sans emballage. Ici, on trouve tout pour faire ces courses sans se ruiner.

En face de ce magasin, on visite la Maison du Livre, ancienne maison coloniale plus connue sous le nom de Maison Célières. On découvre l’histoire de la famille du même nom et la vie des colons durant tout le vingtième siècle. La maison a été entièrement restaurée en conservant son plan symétrique, son escalier à double volée, ses vérandas et les pièces de vie. A l’extérieur, un grand jardin d’ornement précède l’entrée dans la maison et à l’arrière, les dépendances et le jardin potager complètent l’ensemble. Dans le vide sanitaire, les lieux ont été aménagés pour accueillir une association s’occupant de la restauration de livres anciens

Après cette petite sortie, on tourne la page pour poursuivre les devoirs et terminer tranquillement nos 5 mois à 5!

En image

04.02.2019 – Ras le blog

En bref

  • Date:  Lundi 04 février 2019
  • Lieu: Nouméa
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Nuageux-Soleil-Pluie –22°-30°
  • Activités: Sport, Restaurant
  • Parcours:  10’000 pas /  5 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Alors qu’en Nouvelle-Calédonie la période des cyclones se rapproche avec des pluies de plus en plus fréquentes, qu’en France la tempête des gilets jaunes n’en finit plus et que la neige paralyse certains axes routiers, c’est maintenant l’appel à la grève général pour demain … même à plus de 17’000km, on en a ras le blog … on a donc décidé, nous aussi, de filtrer notre blog en mode privé en signe de protestation!

Si rien ne va plus dans la métropole et qu’en Kanaky l’indépendance n’est plus un rêve, en Suisse, on ne perd pas le Nord, on manifeste … pour le climat! Au port Moselle aussi la sensibilité se porte sur la planète. On voit débarquer le catamaran Race for Water engagé dans les actions de déplastification des océans.

Aujourd’hui finalement, on a pris nos tenues de sport pour un parcours santé le long de la promenade Pierre Vernier. Encore une fois, on a le droit à une averse et beaucoup de vent dans les palmiers. Alors pour soigner le mal par le mal, on termine en couple, face à la baie des citrons brassés volontairement par les bières des 3 brasseurs accompagnées de leurs spécialités de crevettes et de brochettes d’espadon. De leur côté, les filles manifestent une grande joie de passe une soirée en toute liberté.

En image

03.02.2019 – Chez l’habitant

En bref

  • Date:  Dimanche 03 février 2019
  • Lieu: Nouméa
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Nuageux-Soleil-Pluie –22°-30°
  • Activités: Anniversaire, Piscine
  • Parcours:  5’000 pas /  25 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

De retour à Nouméa avec un équipement en vêtements plutôt sommaire et inexistant en nourriture, nous commençons notre dimanche matin par quelques courses.

Pour le déjeuner, nous sommes attendus chez Thierry à midi pour partager un repas de produits locaux. Pour le dessert, nous nous chargeons d’apporter la touche finale avec deux gâteaux de la fameuse boulangerie-patisserie Saint Honoré de Magenta.

Avec un jour d’avance sur son demi-siècle d’existence, Thierry et sa famille nous accueillent chez eux sur la terrasse agréablement située au bord de la piscine entourée de végétation. Les enfants se jettent à l’eau et font rapidement connaissance avec Mathéo et Roxanne. Thierry, arrivé comme VAT en 1994, connaît bien l’île et nous rapporte  quelques anecdotes mémorables vécues lors de ses déplacements en tribu pour l’installation de panneaux solaires.

Pour le repas,  Thierry et Sophie ont préparé un délicieux poisson, le Mahi-Mahi (comparable à de la daurade), accompagné de bananes poingo, de patates douces oranges, violettes et blanches.  Arrosé d’un zeste de citron et d’un petit verre de vin blanc, les papilles se régalent. Pour compléter ce bon gueuleton, un gâteau aux fruits rouges et un autre aux trois chocolats finissent par nous rassasier.

En fin d’après-midi, alors que nous nous préparons à partir avec les bagages laissés en consigne sur place, plusieurs grosses averses s’enchaînent. Loin de la tempête cyclonique, on finit par passer entre les gouttes et à rejoindre notre véhicule.

On termine cette journée dominicale devant une émission culturelle sur l’économie de la connaissance, des biotechnologies et de l’économie bleue animée à Nouméa en 2017 par Idriss Aberkane au Pacific Business Forum.

 

En image

 

02.02.2019 – Fin des Pins

En bref

  • Date:  Samedi 02 février
  • Lieu: Ile des Pins > Nouméa
  • Hébergement: Camping > Airbnb
  • Météo: Soleil –22°-30°
  • Activités: Repos, Jeux de société, Bateau
  • Parcours:  5’000 pas /  115 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

Alors que même la météo de Windguru annonce des trombes d’eau pour la journée, on se lève avec un ciel un peu couvert mais sec. On arrive à la fin de notre séjour sur l’île des Pins et nous nous lançons donc rapidement dans le démontage de notre bivouac avant que la pluie n’arrose les tentes.

Finalement, la pluie n’est pas au rendez-vous ce matin, ce sont en revanche des vagues de croisiéristes qui envahissent peu à peu les plages de Kuto et de Kanuméra. Nous restons donc au calme dans le camp qui se déserte peu à peu en vue du départ du prochain navire pour Nouméa.

Entre devoirs, repas et jeux de société, la journée passe assez vite et à 17h00, on s’équipe de nos bagages, allégés d’une quinzaine de kilos de nourriture en moins, pour nous rendre à notre convocation pour l’embarquement et le départ à 18h00.

Avec une mer plutôt agréable, et un joli couché de soleil, le Betico 2 parcoure les 100 kilomètres qui sépare l’île des Pins de Nouméa en à peine 2h00. Au port Moselle, une Citroen C3 nous attend pour pouvoir rejoindre le Airbnb du quartier latin, déjà occupé une première fois à notre arrivée en Nouvelle-Calédonie. Cette fois, c’est Marie-Joe, originaire de l’atoll d’Ouvéa, qui nous acueille pour nous remettre les clés de l’appartement.

En image