16.09.2018 – Chez les Montagnais

En bref

  • Date: Dimanche 16 septembre 2018
  • Lieu: Parc national de la Jacques-Cartier > Roberval
  • Hébergement: Motel
  • Météo: Soleil / 14° à 22°
  • Activités: Route 175 Nord et 169
  • Parcours:  250 km
  • Satisfaction: 6/10

En détail

L’emplacement de prêt-à-camper est à libérer pour 12h00. La matinée est passée au paquetage et aux leçons : chimie (atomes et molécules) pour Axelle et ??? pour Justine

On prend la route vers 11h00 sur le chemin des Montagnais du Lac Saint-Jean. On poursuit l’école .. en voiture: « To be … in the car » pour Justine et verbes irréguliers pour Axelle.

Nous arrivons au bord du Lac Saint-Jean vers 16h00, et nous poursuivons vers Roberval notre prochain point de chute pour trois jours au motel Castille. L’arrivée dans Roberval nous semble plutôt frustrant … on voit plusieurs motel en zone péri-urbaine … c’est moche!

Puis, on s’oriente dans le bourg en se rapprochant des bords du lac. Sur place l’accueil est simple, on nous remet la clé #49 ainsi que les consignes pour le petit-déjeuné continental inclu.

Finalement, on découvre une super chambre de 40 m2 pour cinq avec balcon et vue sur le lac à 20 mètres devant nous. Quatre tables de pique-nique sont sous le balcon ainsi qu’une petite plage. C’est calme, c’est tiguidou !

En image

 

15.09.2018 – Bonne fête !

En bref

  • Date: Samedi 15 septembre 2018
  • Lieu: Parc national de la Jacques-Cartier
  • Météo: Soleil / 14° à 28°
  • Activités: Rabraska, Abris sous roches
  • Parcours:  pas /  20 km
  • Satisfaction: 9/10

En détail

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’Axelle … mais ici on dit « bonne fête ». Fêter ses treize ans au Canada dans le Parc de la Jacques-Cartier, c’est pas si tant pire! Cette année, la fête s’adapte au contexte avec un feu de camp à la place des bougies, des marshmallow comme gâteau et en guise de cadeaux … l’aventure … à 18$ CAD pour 5 seulement!

C’est ben pour dire, on retourve à 13h00 au km 16 Normand, notre guide, pour une sortie en rabraska sur la rivière Jacques-Cartier. On avironne pour décourvrir la géologie, les civilisations et la faune de cette vallée fragile et protégée.

A 15h00 au km 18, nous enchaînons avec une excursion unique dans les abris-sous-roches (tas de pierres géantes): moitié spéléologie, moitiée randonnée, le parcours, parfois à l’aveugle, nécessite quelques notions d’escalade pour assurer correctement ses appuis et éviter l’accident. A cette occasion, nous rencontrons André et Dany de Nouvelle Calédonie. Retraités, ils sillonnent en camping car le Canada quatre mois par an depuis quatre année. André nous a donné son email pour échanger lors de notre séjour sur le caillou.

Les derniers rayons de soleil vers 17h30 nous accompagnent pour affronter à pied le courant de la Jacques-Cartier et passer d’îlots en îlots à l’affut de saumons argentés et d’ombles de fontaine. Après ce bain de pied rafraichissant, il est temps d’allumer le feu pour le repas.

Autour d’Axelle … et du barbecue, le festin est au rendez-vous avec pizza, brochettes, blé-dinde … et biensûr marshmallow grillés.

En image

 

14.09.2018 – Prêt-à-camper

En bref

  • Date: Vendredi 14 septembre 2018
  • Lieu: Québec et Parc national de la Jacques-Cartier
  • Hebergement: Prêt-à-camper
  • Météo: Soleil / 14° à 28°
  • Activités: Bagages et randonnées
  • Parcours:     pas /  km
  • Satisfaction: /10

En détail

Vendredi (ou la vie sauvage), on change d’environnement. Terminé le AirBnB de Jennifer, nous partons au coeur du Parc national de la Jacques-Cartier pour deux jours de nature. Fini le cellulaire, le metrobus ou les friperies, place aux animaux, aux arbres et aux feux de camp.

Direction l’autoroute 175 Nord, le Parc se situe à environ une heure. La route monte progressivement dans la forêt des Laurentides, les arbres commmencent à peine à jaunir, nous attenderons encore pour voir les tons rouges flambloyant de l’automne.

Arrivée au centre d’enregistrement, on fait rencontre Olivier, c’est son anniversaire! Il nous donne les renseignements sur les activités et les lieux à explorer, puis on prend un sac de bois pour les deux jours.

Nous campons au camp Bétulaie emplacement 10 en prêt-à-camper, c’est vraiment le luxe pour des campeurs : aussi vite garé, aussi vite installé!

Après le sandwich express, équipés de nos chaussures de marche et des sacs à dos, on part au kilomètre 16, sur le chemin des Loups. Ce parcours jugé difficile mène à deux belvédères. Nous atteindrons le premier comptant 5km/2h aller-retour et 400m de dénivelés. Pour le second belvédère (11km/3h30 A-R), l’eau et le temps nous manque pour aller plus loin.

Accompagnés d’une musique d’ambiance et d’une dégustation de Boréales et de Belle gueules, ce soir, on est tous autour du trou à feu pour faire cuire les patates classiques et douces, les grillades, les poivrons, les bananes chocolat et les marshmallows.

En image