En bref

  • Date: Mardi 19 mars 2019
  • Lieu: Wanaka
  • Hébergement: Camping
  • Météo: Soleil 16°-27
  • Activités: Rivière, Randonnées
  • Parcours:  15’000 pas / 200 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

Le bord du lac de Wanaka est idéal pour se lancer dans un footing matinal. La ville étant située à l’extrémité sud du lac, le soleil se lève en illuminant les montagnes entourant cette immense réserve d’eau douce. Les premiers touristes sont déjà au pied du Wanaka tree pour capter la luminosité exceptionnelle et enregistrer quelques souvenirs.

Pendant que les filles se lèvent et progressent efficacement dans les cours, Lou-Ann m’accompagne au Beacon Point sur un point de vue dégagé sur le côté Est lac. Situé à une dizaine de kilomètres de la ville, ce point de vue est accessible aux vélos ou aux marcheurs par un sentier sans difficulté, ou comme pour nous, en voiture … pour les moins sportifs ou les plus pressés.

Pour l’après-midi, nous repartons vers le Nord vers Makarora située à une heure pour visiter les Blue Pools. N’ayant pas eu le temps de nous arrêter lors de notre passage en provenance de Greymouth, nous partons de Wanaka en passant par le foodtruck Burrito Craft. La route longeant les lacs de Huwea et de Wanaka est absolument fabuleuse. On y trouve un mélange de lacs canadiens, des montagnes alpines, de pâtures irlandaises traversées par une unique petite route jalonnées de points de vues sur ces grands espaces.

Un petit sentier de 20 minutes, équipé de deux ponts de singe enjambant la rivière, donne accès à une zone de baignade à l’eau transparente. Les amateurs du maillot de bain sont cependant très peu nombreux. Avec un peu de courage, on se jette à l’eau qui ne dépasse pas les 8-10°C. Après trois grands frissons, on s’habille rapidement car malheureusement les moustiques (et les drônes) pullulent autour de cette piscine naturelle.

De retour à Wanaka, pour finir notre séjour en beauté, nous partons avec Axelle sur le Lake Diamond Track and Lookouts. On profite en fin de journée de belles couleurs automnales sur les montagnes et de températures plus agréables pour marcher et s’élever de plusieurs centaines de mètres. Paradis des randonneurs, on en croise au retour certains qui se lancent dans des ascensions de plusieurs heures équipés pour la nuit… on laisse ce challenge pour une autre fois!

En image

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :