13.02.2019 – Aire de Rivières

Scroll down to content

En bref

  • Date: Mercredi 13 février 2019
  • Lieu:  Nouméa
  • Hébergement: Airbnb
  • Météo: Soleil –22°-30°
  • Activités: Parc, Santé
  • Parcours:  7’000 pas /  170 km
  • Satisfaction: 7/10

En détail

Avant de terminer notre séjour sur la belle Calédonie, nous sortons pour une escapade à une heure de Nouméa au Parc provincial de la rivière bleue.

Cet immense parc naturel et sauvage offre plusieurs options de découverte pour découvrir les rivières blanche et bleue, la faune et la flore. En voiture, canoe, VTT, randonnées avec bivouac… nous partons pour une petite visite avec notre 208 pour aborder les sentiers d’accès facile et privilégier la détente.

On commence donc le parcours par le point de vue de Guepyville qui présente la retenue d’eau formée par le barrage de Yaté et la confluence de la rivière bleue et de la rivière blanche. Bordés de petits monts recouverts de forêts de chênes-gomme, de kaoris, de houps et d’araucarias, le niveau du lac est actuellement peu élevé. Nous poursuivons la piste pour nous rendre au pont Perignon  qui traverse la rivière blanche et permet d’accéder aux sentiers de la rivière bleue. Avec sa structure en bois de 80 mètres, l’accès est limité aux piétons et aux VTTistes. Une journée entière serait nécessaire pour visiter ce côté du parc. Nous restons donc sur la partie accessible en voiture pour effectuer quelques sentiers au frais parmi les Houps géant.

En sortant de cette balade, on décide de rebrousser chemin en raison d’une poussée de fièvre et de fatigue inhabituelle. Après consultation du médecin à Nouméa, une prise de sang s’impose pour confirmer la source cet état avec probabilité de dengue et/ou d’infection d’une plaie à la jambe droite. En attendant, c’est l’aire de repos totale qui est recommandée.

En image

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :