10.02.2019 – Bougna tradition

Scroll down to content

En bref

  • Date: Dimanche 10 février 2019
  • Lieu:  Lifou
  • Hébergement: Camping
  • Météo: Soleil –22°-37°
  • Activités: Bougna, Plage
  • Parcours:  5’000 pas /  1 km
  • Satisfaction: 9/10

En détail

.Ce matin, nous rejoignons nos hôtes Agathe et Rémi pour la préparation du bougna au four traditionnel. Très motivés pour participer à la réalisation de cette cuisine locale de Nouvelle-Calédonie, nous commençons dès 9h00 avec Rémi la mise en place du four. Sur une tôle, une première couche de pierres de chauffe sont placées, puis après ramassage dans le bois, on pose un second étage de bois de fer posé en quadrillage. Le feu est lancé à 10h00 sur lequel on ajoute progressivement les pierres.

On prépare ensuite les ingrédients qui viendront s’assembler seront enveloppés dans des feuilles de bananier. Les filles épluchent et coupent les ignames, patates douce,s citrouilles pendant les hommes décortiquent et ouvrent les noix de coco. La chaire de coco est rappée pour produire le lait qui sera ajouté aux aliments avant la mise au feu.

De grandes feuilles de bananier sont disposées en étoile pour former une grande poche dans laquelle tous les légumes, accompagnés de thon, de bananes et de quelques tomates, sont disposés en cercle. Enfin, on verse le lait de coco avant de replier les feuilles de bananier et ficeler le tout à l’aide de petites lianes.

Le feu ayant chauffé les pierres, on vient déposer le paquet au coeur du four. On recouvre le tout de cailloux, puis de feuilles, et enfin de terre. La cuisson à l’étouffée d’une heure et demi commence. Pendant ce temps, on discute avec Rémi, chef de clan et géomètre, il partage avec nous son histoire et sa joie d’avoir enfin installé ce four traditionnel près de sa maison avec nous.

Une fois la cuisson terminée, on dégage la terre, les pierres et le bougna pour le déposer dans une belle feuille de palmier tressée, puis direction le faré pour la dégustation. Accompagnés de Carole, nous déjeunons à six le plat qui pourrait en nourrir le double. C’est une grande découverte pour tout le monde et une belle satisfaction d’avoir pu réaliser ce plat kanak en famille.

Pour rester dans la tradition, on poursuit ce dimanche sur la plage en rencontrant les tribus locales venues passer l’après-midi sur la plage de Loëngoni. Les plus jeunes dessinent dans le sable des tortues de mer, nous les accompagnons pour compléter l’oeuvre avec un dauphin et un bonhomme de sable. Les grands s’engagent ensuite dans une grande partie de foot avec 4 équipes de 4 contre 4. Au fur et à mesure des parties, on fait connaissance avec les jeunes. La partie se termine par une distribution générale de cocos vertes, cueillies fraîchement au sommet de l’arbre à près de 12 mètres de hauteur.

Pour terminer la journée, on partage les restes du bougna avec Audrey et Johan en voyage avec leurs enfants Jules 4 ans et Maël 2 ans.

En image

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :