En bref

  • Date:  Jeudi 31 janvier 2019
  • Lieu: Ile des Pins
  • Hébergement: Camping
  • Météo: Nuageux-Pluie–20°-28°
  • Activités: Pirogue, Randonnées, Snorkeling
  • Parcours:  12’000 pas /  25 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

Après une nuit entrecoupée d’averses, nous sortons de la tente dès 7h00. Nous avons rendez-vous à la réception une heure après pour partir en excursion dans l’Est de l’île des Pins. Vers 8h00, accompagnés d’une douzaine de personnes, deux navettes nous emmènent au bord de la Baie Saint Joseph pour embarquer sur une pirogue. La première étant pleine, nous bénéficions de la seconde embarcation pilotée exclusivement pour nous par Marc.

Marc, qui n’a jamais quitté l’île, n’est pas très loquace. On arrive finalement après quelques minutes à échanger avec ce spécialiste du tourisme local. En abordant la baie d’Upi, surnommée aussi la « petite baie d’Ha Long calédonienne », le ciel noircit peu à peu et nous essuyons un premier grain, puis vient l’accalmie mais selon Marc, c’est le calme avant la tempête! On quitte cette baie spectaculaire et la pirogue traditionnelle pour se retrouver abandonné à la lisière de la forêt avec quelques indications sommaires pour rejoindre la piscine naturelle d’Oro.

Après 20 minutes de marche dans une forêt dense et arrosée de quelques nouvelles pluies, on arrive enfin devant ce bassin naturel entouré par des rochers sur lesquels poussent de majestueux pins colonnaires. Au fond, c’est simplement magique! Sur un fond de sable blanc, une eau limpide, des bénitiers multicolores, des oursins, des coraux et des poissons pullulent. Le manque de soleil ne nous empêche pas d’apprécier la beauté de ce site incroyable.

Après une longue immersion, on quitte la piscine pour rejoindre la baie d’Oro en passant à gué la rivière de sable. C’est un lieu encore somptueux où seuls quelques âmes perdues se croisent en s’indiquant le chemin à suivre. Après trente minutes de marche, on arrive à proximité de l’hôtel Méridien où une pause s’impose devant le lagon enfin sous le soleil.

A 15h30, tout le groupe se reforme pour reprendre la navette qui effectue le retour chez Nataiwatch. Après 20 kilomètres, on revient au campement pour le reste de la journée. Repos, révisions, repas et rêves comblent la fin du mois de janvier.

En image

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :