En bref

  • Date:  Lundi 21 janvier 2019
  • Lieu: Poingam
  • Hébergement: Gîte > Camping
  • Météo: Soleil–25-33°
  • Activités: Route, Visites
  • Parcours:  5’000 pas /  300 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

Une longue route nous attend aujourd’hui pour rejoindre la côte Est de de la Calédonie. Nous quittons le relais Poingam à 10h00 pour redescendre vers  Koumac afin de reprendre une route praticable et éviter de se perdre sur une piste mal indiquée et dépourvue de station-service. On bifurque de la RPN1 vers la RPN7 vers Ouega puis Pouébo.

Après 3 bonnes heures de route, on s’arrête face à la cascade Colnett, seul endroit pour se rafraîchir car le snack des cascades est fermé les lundis et mardis. Facile d’accès, on  trempe les pieds dans les piscines naturelles avec plusieurs familles kanaks. Bien que les drapeaux jalonnant la route marquent tous les cent mètres  leur volonté d’indépendantisme, les habitants répondent systématiquement à nos salutations par un signe de la main ou un sourire.

Vers 16h00, nous repartons car nous devons passer à Panié ou le bac de la Ouaième doit nous permettre de traverser la rivière et ensuite continuer la route jusqu’à Hienghène. Nous laissons aujourd’hui sur notre passage la cascade de Tao, mais nous envisageons de revenir pour y passer plus de temps le lendemain. Arrivés au traversier, aucun problème pour rejoindre l’autre rive, le bateau guidé par un câble fonctionne 24h/24 à la demande. Depuis plusieurs kilomètres, on découvre une végétation de plus en plus abondante et sauvage au pied des montagnes bordant la côte. Les villages ont laissé place à quelques tribus éparses qui proposent toujours des fruits ou des sculptures en pierre savon.

Vers 17h00, nous arrivons enfin à Hienghène où la fameuse Poule et le Sphynx se tiennent posés au milieu de la baie. Nous continuons en direction du sud dans le territoire de la Tribu Koulnoué. La piste nous amène au centre de plongée Babou Océan où nous dormirons deux nuits au camping. En revanche, pour les activités dans la baie, nous devons prudent car un arrêté en vigueur depuis peu interdit la baignade en raison de la présence de requins bulldog.

Pour ce soir, nos craintes portent davantage sur les moustiques et les crabes de cocotiers qui traînent un peu partout. Pour se reposer de la route, on s’offre une petite pause détente sur la terrasse de l’ancien club Méd’, à 2 kilomètres de notre tente.

En image

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :