12.11.2018 – Kings size canyon

Scroll down to content

En bref

  • Date: Lundi 12 novembre 2018
  • Lieu: Kings Canyon
  • Hébergement: Camping
  • Météo: Soleil – 22 – 33°
  • Activités: Parc, Randonnées, Piscine
  • Parcours:  20’000 pas / 60 km
  • Satisfaction: 9/10

En détail

Parés aux réveils matinaux, c’est vers 6h00, avec le soleil, que nous nous levons. Une belle randonnée de 4 heures nous attend, et on veut absolument profiter de la fraîcheur du matin pour éviter de brûler sous le soleil de midi. Sac à dos, eau, crèmes solaire, casquette et bandanas en poche, on se rend à nouveau dans le parc nationa de Watarrka pour la boucle de Kings Canyon Rim Walk.

Arrivés à 7h15 au point de départ, le sentier commence par une montée raide jusqu’au sommet du canyon, mais c’est le passage obligé pour atteindre les vues vertigineuses depuis le plateau surplombant le canyon. Les traces du pass sont visibles dans la roche où l’eau a laissé ses ripples marks et des dunes de sables transformées en couches superposées de sandstones. On traverse le labyrinthe de dômes en grés puis, on emprunte les escaliers et les ponts qui, à la moitié du chemin, nous mènent dans le Garden of Eden. A l’ombre des parois se cache un magnifique trou d’eau entouré de végétation. A 9h30, on poursuit le tour du canyon qui affiche des murs colorées de dégradés orangés. Les nombreux éboulements favorisent les retenues d’eau et de nutriments favorisant ainsi l’accroche de la végétation. A 10h30, après 3h15 de spectacle, on est heureux et aussi très contents d’être de retour au parking!

On rentre au Resort pour déguster une salade de tomates bien fraîches avant de se reposer du treck matinal. Vers 15h00. après les travaux scolaires et un petit bain à la piscine, on est à nouveau d’attaque pour une seconde et dernière sortie dans le George Gill Range. On se rend donc à Kathleen Springs pour un petit tour facile d’une heure. Des informations sur la culture aborigène et l’industrie du bétail agrémente le parcours qui rejoint une source formant un paisible trou d’eau au fond de Kathleen Gorge.

Après cette journée de fou, sur le chemin du retour, on croise notre premier dingo. Du coup on se sent moins seul! Arrivés au camping épuisés, on accompagne le soleil dans sa douce descente vers le crépuscule, et on ne tarde pas à rejoindre les étoiles pour une nuit salvatrice.

En image

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :