21.10.2018 – Wet side story

Scroll down to content

En bref

  • Date: Dimanche 21 octobre 2018
  • Lieu: Fraser Coast
  • Hébergement: Campervan
  • Météo: Nuage-Soleil – 18 -28°
  • Activités: Parc aquatique, Marche
  • Parcours: 6’000 pas / 20 km
  • Satisfaction: 8/10

En détail

Dans le joli jardin colonial du camping, les moustiques profitent de la nuit pour attaquer. Le spray bushman ne les a pas intimidé, et nous passons à la crème apaisante pour éviter les démangeaisons. Ce dimanche matin, le temps reste et les campeurs checkout pour d’autres destinations. Nous rencontrons un couple de jeunes médecins de Bordeaux qui nous racontent leur séjour sur Fraser Island et leur journée en mer pour voir les baleines, ils enchaînent vers Brisbane pour laquelle nous leur recommandons la visite du jardin botanique.

A 10h00, quasi seuls dans la salle commune, nous nous lançons dans une séance de cours avec les filles. Malgré la proximité de la piscine, et la partie de billard en parallèle, les enfants s’adaptent à travailler dans toutes conditions: c’est aussi le but!

Après un déjeuner fruité composé de melon pastèque, ananas et mangue, nous partons à une dizaine de kilomètres pour WetSide Water Park. Ce mini parc aquatique en bord de mer offre plusieurs attractions avec des jets d’eau, deux toboggans, une pataugeoire et un bac à vague pour le surf. Lou-Ann tente sa chance équipée d’un casque et d’une planche en mousse. Même si la vague reste régulière, la stabilisation sur l’eau reste difficile. Après deux essais ratés, les suivants sont nettement mieux contrôlés et notre jeune surfeuse glisse plusieurs secondes en équilibre. Dans cet endroit, l’eau est omniprésente, et pour sensibiliser les plus jeunes, une centaine de pancartes sont accrochées aux madriers de l’immense terrasse qui surplombe la plage. C’est encore une occasion pour s’instruire en anglais, en sciences ou en géographie.

Vers 16h00, nous rejoignons le Hervey Bay Lions Park pour une petite marche le long de l’Urangan Pier, un ponton de 800m contruit depuis plus d’un siècle pour le commerce et aujourd’hui privilégié des pêcheurs, des pélicans et des promeneurs. Des hommes et des femmes, des enfants aux retraités, des musclés, des handicapés, ici, tout le monde pêche.

Après cette belle après-midi au soleil, nous rejoignons le camping pour échanger avec notre nouveau voisin Paul et sa fille qui sillonnent depuis Melbourne (7000km en 4 semaines). A bord d’un gros 4×4 équipé tout terrain, ils accèdent aux lieux accidentés et réservés aux connaisseurs … des conditions de vie dans le bush. La soirée se termine par un bel orage auquel tous les campeurs se sont préparés en se passant le mot … en un éclair.

En image

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :