En bref

  • Date: Vendredi 19 octobre 2018
  • Lieu: Sunshine Coast
  • Hébergement: Campervan
  • Météo: Soleil – 18 -26°
  • Activités: Plage, Marché, Piscine
  • Parcours: pas / km
  • Satisfaction: 10/10

En détail

Nous partons à 10h00 du camping de Noosa River pour un nouveau saut (de kangourou) à 120km au Nord. Nous empruntons une route secondaire bitumée comprenant quelques portions de piste de plusieurs kilomètres. Le van balance à droite et à gauche pour éviter les nids de poules et les ornières, et ça passe. Les locaux, équipés de véhicules tout-terrain, nous doublent énergiquement … parfois en klaxonnant : est-ce un code comme pour les motards, signe de salutation ou d’irritation envers les touristes?

Qu’à cela ne tienne, nous poursuivons tranquillement notre chemin au travers des forêts d’eucalyptus et de pins du Ringtail Forest, des vallons champêtres du Goomboorian, puis des sols sableux du Great sandy national park. Après 2h00 de conduite, nous arrivons à notre nouveau point de chute, Rainbow beach. Les hébergements sont limités car seuleument deux camps sont présents dans cette bourgade. Nous prenons in extremis le dernier emplacement disponible sur Rainbow beach holiday park.

Après notre checkin, nous filons faire quelques courses et, l’afflux de client devant le fish and chips à proximité retient toute notre attention. Nous y faisons donc halte pour une restauration authentique et dans les règles de l’art, avec son poisson frais enrobé de sa panure croustillante, ses frites bien épaisses et une touche de vinaigre de malt.

Après ce lunch rapide, nous poursuivons l’après-midi avec un passage au centre d’information de la station balnéaire, puis nous préparons notre plan d’action, les pieds dans le sable à la plage de Rainbow beach. Le drapeau est orange, une vigilance particulière est donc requise pour la baignade. Après la tempête de la semaine passée, la mer reste agitée et les sentiers autour de rainbow beach sont en majorité fermés pour sécurisation et nettoyage. Néanmoins, les principales attractions restent accessibles.

A 16h30, on replie les serviettes pour se rendre au sommet de Carlo Sandblow pour admirer le point de vue indiqué sur nos dépliants. La découverte de cet endroit est époustouflant, il s’agit d’une énorme dune de sable proposant un panorama à 360° sur les environs. D’un côté, la plage à perte de vue baignant dans l’océan infini, de l’autre l’immense forêt du Cooloola recreation aera et la Tin Can Bay. On reste en extase devant ce décor désertique jusqu’au couché de soleil qui rassemble quelques dizaines de personnes.

Le temps (et le soleil) s’est arrêté à 18h15. Nous rentrons au camping pour une plongée nocturne dans la piscine avant de dîner. C’est vendredi soir, les emplacements sont tous occupés. Nous faisons connaissance avec nos nouveaux sympathiques voisins de Stuttgart et de leur fille de Brisbane, avec qui nous partageons chacun nos expériences de la journée.

En image

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :