21.09.2018 – C’est pas si tant pire

Scroll down to content

En bref

  • Date: Vendredi 21 septembre 2018
  • Lieu:  Anse Saint-Jean
  • Hébergement: Camping Le 4 chemins
  • Météo: Pluie / 3° à 12°
  • Activités: Randonnées
  • Parcours:  8’000 pas /  60 km
  • Satisfaction: 6/10

En détail

Ce matin, comme il pleut, on a fait une brassée de linge.

Après le déjeuner, le temps ne s’améliorant pas, on sort les cartes pour entamer une bonne vieille belotte. Puis vers 15h00, c’est l’acalmie … enfin! On embarque dans le char, et on prend la direction du Petit-Saguenay.

Le village au bord de la rivière est très joli … et très petit. On poursuit notre route dans les bois, puis sur une piste, pour faire le sentier de la plage de Saint-Etienne. L’endroit est plutôt désert, même pas de béluga pour nous accueillir! En effet, ici, l’air marin, le sable et les marées se mêlent aux eaux de la rivière, ce qui fait de cette anse un lieu propice à l’observation des mammiféres marins tels que les marsouins ou les gibors.

Le ciel reste nuageux, mais nous restons épargnés par la pluie. Nous repartons pour une deuxième étape au Quai du Petit-Saguenay, lieu de départ des croisières sur le Fjord et de traversée jusqu’à Tadoussac. On aperçoit au loin le belvédère de l’anse de la tabatière ou nous étions allés la veille, mais pas un seul pêcheur.

De retour au camping pour une dernière soirée, on décide de préparer quelques gros pavés de saumon locaux cuits au feu de bois pour se renforcer en acides gras et en oméga 3 … c’est pa si tant pire!

En image

%d blogueurs aiment cette page :